moussoulens.fr site officiel de la commune

Le Baux

Le Baux est une immense voûte rocheuse formant un abri complètement aménagé et exposé au sud-ouest, au-dessus du cours d'eau, la Rougeanne. Cet ancien habitat est supposé antérieur au castrum de Moussoulens et pourrait donc abriter les restes de la « villa de Meciolens» mentionnée en 934, avec son église Sainte-Marie.

Ce site remarquable, qu'on peut qualifier de « troglodytique », correspond à l'ancien habitat, qualifié de cauna (=grotte) antérieur au castrum, créé à la fin du XIIe s. En effet, Moussoulens apparaît dans les textes en 934 à l'occasion d'une donation que fait Acfred, comte de Carcassonne, à l'abbaye Saint-Jean de Mallast (Montolieu) de son alleu* de Moussoulens avec l'église Sainte-Marie : Moschelingus cum ecclesia ibi fundata in honore S. Mariae (Mahul, T. I, p. 161).

*alleu : bien possédé en toute propriété qu'il s'agisse d'un bien-fonds ou d'un revenu (Magnou-Nortier, 1980, p. 123 note 43)

localisation de l’église Sainte-Marie

La plupart des maisons étaient distribuées le long de la falaise et les différents niveaux étaient appuyés sur des mortaises alignées, qu'on voit encore sur les parois.

mortaises taillées dans la roche qui accueillaient des chevrons

L'habitat se divisait en trois parties :

– Un quartier haut, immédiatement situé sous la falaise, constitué de terrasses sur lesquelles s'ouvrent quelques grottes, dont l'organisation reste difficile à interpréter ;

– Un quartier médian, qui s'étire sous un grand abri sous-roche et qui constitue la partie rupestre la plus remarquable et la plus lisible du site. Sur les parois rocheuses, on voit des alignements de mortaises rectangulaires creusées dans les parois naturelles, correspondant aux appuis de poutres et de chevrons et témoignant de l'alignement de plusieurs bâtiments d'environ 10 à 11m de long. L'habitat se développait sur  plusieurs niveaux, dont l'exploration reste à faire.

– Un quartier bas situé sur d'anciennes terrasses, au nord-ouest du site, On y devine un parcellaire assez régulier, desservi par des rues et des calades. L'église Sainte-Marie, mentionnée en 934, est localisable sur un plan du  XVIIIe s., entourée d'un champ et d'un jardin appartenant à « Mr le curé ». Ses vestiges ont été repérés dans ce quartier, près de la rivière (cf. panneau « Les églises de Moussoulens »).

 

 

A l'intérieur des abris naturels, notamment au niveau supérieur, on aperçoit des restes de murs en terre crue d'environ 0,40 m à 0,50 m d'épaisseur (refends ou de façades) qui devaient constituer l'essentiel de l'architecture du site.

murs en terre crue

 

Les tessons de céramique grise qui jonchent le sol de l'abri confirment que l'occupation médiévale du Baux est antérieure au XIIIe s.

Marie-Elise Gardel

Archéologue. – Docteur en histoire médiévale. – Dirige les fouilles du site de Cabaret à Lastours, Aude (depuis 1980)

Marie-Elise Gardel (à gauche) 2018

 

 

Agenda :

Aucun événement n'a été trouvé

sam

11

Déc

Le 11 décembre 2021 à 09h30

Marché aux truffes


sam

18

Déc

Le 18 décembre 2021 à 10h00

Permanence


jeu

30

Déc

Le 30 décembre 2021 à 09h30

Marché aux truffes

Tout afficher